Votre recherche :
AVAP

- Didier Loiseau, maire de Langres-Corlée
- Jean Hurson, maire de Perrancey-les-Vieux-Moulins
- Hervé Fournier, maire de Champigny-les-Langres
- Robert Ottiger, maire de Peigney
- Jacky Maugras, maire de Saints-Geosmes
- Jean Henry, maire de Hûmes-Jorquenay


Didier Loiseau, maire de Langres-Corlée

Notre grande richesse paysagère, historique, patrimoniale et architecturale est notre principal atout. Cette «super Avap» à six communes, une des plus vastes de France, est un outil qui doit nous permettre de valoriser cette richesse exceptionnelle.
Nous six, et même neuf avec les communes associées, exportons naturellement les unes vers les autres notre cohérence patrimoniale, donnant logiquement son contour remarquable et son caractère intercommunal au dispositif.
La concordance entre cette «réalité patrimoniale» qui est la nôtre, et le souhait de tous pour une action collective, est pour nous une réelle opportunité de valorisation, à laquelle l’Avap a vocation de contribuer.
L’aire de valorisation est aussi une chance supplémentaire pour Langres et sa candidature au patrimoine mondial de l’Unesco.
Nous devons saisir cette chance que peuvent nous offrir à travers elle, des préconisations en faveur d’un projet culturel, d’un projet de développement touristique et économique pour le territoire. Les enjeux sont majeurs, le besoin vital de développement de nos communes en est au coeur.


Jean Hurson, maire de Perrancey-les-Vieux-Moulins

L’Avap devrait permettre la valorisation du petit patrimoine et des ouvrages militaires dispersés sur le territoire de notre commune, mais aussi l’amélioration des chemins reliant tous ces sites avec ceux des randonnées touristiques, et encore la conservation des meurgers typiques, rappelant le mode de culture des terres du plateau de Langres, des terres bordant les sentiers. Nous avons déjà des habitants, élus et associatifs, qui préparent des végétaux en greffant des arbres fruitiers ou charmilles, pour replanter en bordure de ces chemins.La position géographique de la commune peut être le trait d’union entre Langres et le projet du futur parc national, c’est un beau projet d’avenir touristique.


Hervé Fournier, maire de Champigny-les-Langres

L'AVAP a été mise en place par mon prédécesseur M. Gérard Jeannel. Notre nouvelle municipalité entre donc aujourd'hui au cœur de cette réflexion et dans le vif des contraintes réglementaires.
Le vieux Bourg est constitué de belles bâtisses rénovées avec goût et en conservant le caractère de l'habitat ancien.
Je souhaite avant tout et surtout que cette AVAP soit pour que chaque habitant de Champigny-lès-Langres un atout, pour chaque propriétaire une valeur supplémentaire à son patrimoine immobilier et que chaque habitant soit fier de vivre dans sa commune; que l'AVAP en somme fonctionne comme fédérateur pour l'ensemble de ses administrés.


Robert Ottiger, maire de Peigney

L’outil va nous permettre de recenser notre patrimoine, qu’il soit paysager, archéologique ou militaire, il va nous aider ensuite à contrôler le développement urbain et à prévoir l’organisation du développement paysager, ceci afin qu’il conserve une certaine «logique». Ce document qui sera opposable, n’aura pour une fois, pas été élaboré par une administration, mais par ceux qui ont à gérer le patrimoine, c’est-à-dire nous-mêmes.


Jacky Maugras, maire de Saints-Geosmes

Nous devons mener une réflexion dans un souci de cohérence d’aménagement futur pour nos entrées d’agglomération, l’Avap doit nous appuyer dans ce travail, elle devra aussi nous aider à régir la publicité, assurer la protection de nos espaces boisés, et préserver l’authenticité de notre patrimoine bâti.


Jean Henry, maire de Hûmes-Jorquenay

L’Avap doit être un bon levier dans la valorisation de notre territoire, dans la mesure où cet outil correspond à trois finalités essentielles : maîtriser nos paysages dans leur authenticité, préconiser des aménagements qui valorisent et confortent la spécificité de notre cadre de vie, et apporter une cohérence dans un souci de bon équilibre pour la conservation de notre richesse patrimoniale, dans une vision également de modernité dans nos projets.